PROGRESSER…à reculons.

Le CNT restaure la polygamie. Une histoire… libydineuse !

Par Arezki Metref

arezkimetref@free.fr
Ça manque curieusement d’à propos… Ou alors, on n’a vraiment rien compris. Théoriquement, logiquement, normalement, après des événements aussi désastreux, aussi meurtriers que ceux que vient de subir la Libye, on aurait légitimement pu s’attendre à ce que les responsables de la «Libye nouvelle» parlent de l’avenir immédiat. Oui, mais c’est quoi l’avenir immédiat ? Eh bien, rien moins que la reconstruction du pays, la remise en marche des infrastructures économiques, l’instauration de cet Etat confisqué par Kadhafi, la perspective d’élections, le renforcement du sentiment national, etc.
La liste des priorités vitales est longue. Au lieu de quoi, ces Pinocchio du CNT déclarent que la priorité des priorités c’est… l’application de la Charia. C’est quoi ça ? C’est que les mecs, toutes ruines cessantes, peuvent s’adonner à satiété à la polygamie, et que le divorce ne peut en aucun cas être demandé par une femme. Ce n’est pas pour chercher la petite bête, mais enfin ceux qui craignaient que dans le sillage de la déclaration de Sarkozy demandant aux Libyens de rester arabes et musulmans, ceux-là donc n’avaient finalement pas tort d’y voir un blanc seing pour l’araboislamisme renverseur de priorités. On en serait presque, de ce point de vue, à regretter Kadhafi qui lui au moins, en dépit de tout le reste, n’autorisait pas la polygamie avec une telle aisance. Nous voici déjà dans la régression. Et quelle régression ! Autant que l’exhibition indécente et vaine de la dépouille du Guide dans la chambre froide d’un supermarché, il y a de quoi être choqué par cette priorité du CNT dominé par un ancien djihadiste, un ex-kadhafiste de choc, et un ancien et même probable actuel correspondant de la CIA. Belle brochette sous la bénédiction de l’Otan que l’islamisme indiffère pourvu que cela reste de la cuisine interne. La condition de la femme ? L’ignominie de la polygamie ? Les atteintes au droit humain qui font monter sur leurs grands chevaux les responsables politiques occidentaux ? Et que je te balaye tout ça d’un revers de la main. Note bien que pour un petit voile intégral, la France de Sarkozy a dégainé une énième loi. Mais ça, c’est en France. Face à l’énormité de la Charia du CNT, les responsables français déclarent qu’ils n’ont pas à se mêler des affaires internes de la Libye. La bonne blague ! Si tel était le cas, pourquoi avoir envoyé des mirages, des engins de guerre, des troupes pour un coût global de plus de 300 millions d’euros ? Dégommer Kadhafi au profit du CNT, ce n’est pas bien sûr une affaire interne. On continue à nous prendre pour des… des quoi déjà ? La vérité est que tout cela doit faire partie du deal. On verra concrètement dans les jours à venir la substance de ce deal. Le CNT intronisé, il est tenu de reverser aux pays de l’Otan, et singulièrement à la France, les «dividendes » de la victoire contre Kadhafi sous forme de préférence pétrolière. Moyennant quoi il peut, à l’usage des Libyens, décréter l’enfer s’il le veut. Les autres, pourvu qu’ils prennent leur naphte ! Remarque, on pouvait s’y attendre. Quand Sarkozy est accouru, main dans la main, avec Cameron, dans une Libye encore couturée de combats, ce n’est pas un hasard s’il a utilisé l’épithète «arabe et musulman» pour s’adresser aux jeunes sur la place de Benghazi. A l’époque, des voix s’étaient élevées partout au Maghreb et dans la diaspora maghrébine pour protester contre l’exclusion de combattants berbères du Djebel Nefoussa, tombeurs de Tripoli. Alors, dans le monde arabe, des voix de leur maître, «démocrates», ont sorti leur revolver comme à chaque fois qu’ils entendent le mot berbère. A l’évidence, elles ont perdu là l’occasion de se taire. En Libye, comme ailleurs au Maghreb, ce ne sont pas les petites élites laïcisantes, si courageuses et méritoires qu’elles puissent être, qui dresseront une digue contre l’islamisme et sa Charia. Seule la pleine expression du pluralisme culturel, identitaire, peut ébrécher le rouleau compresseur d’un islamisme niveleur. Avoir expurgé la révolte libyenne de sa dimension berbère, c’est mettre un atout supplémentaire dans la main intégriste. Que le CNT qui est empreint d’islamisme à satiété, réellement ou par opportunisme, prenne pour première mesure de rétablir la polygamie, donne une idée du projet qu’est celui de la Libye postkadhafienne. On peut toujours nous dire que les Libyens ont le droit de choisir la voie qui leur convient. Sauf qu’en la circonstance, c’est le CNT qui décide du choix. Et le CNT, c’est l’Otan plus la Charia. L’Otan est obsédée par le pétrole, elle ne pense à rien d’autre. Le CNT ne pense pas au pétrole, il laisse l’Otan le faire à sa place. Il est obsédé par tout autre chose. Penser à décréter la polygamie alors que «la guerre» n’était pas encore terminée, cela renvoie à une obsession somme toute universelle. LIBYDINEUX ! D’accord, le jeu de mots est facile, mais il en vaut quand même la peine.
A. M.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s