UNE REPONSE CITOYENNE…aux pontes de là-haut.

par  Kacem Madani

Crise sociale mais pas de crise politique ! Qui d’autre qu’Ouyahia peut se permettre d’énoncer une telle absurdité ? Qui dit crise sociale dit mal-vie des hommes dans une société donnée, n’est ce pas ? La politique n’a t-elle pas pour but ultime celui d’apporter des solutions aux problèmes des hommes, donc de la société ? Comment dès lors dissocier une crise sociale de la politique sous-jacente ? Dans quel référentiel d’analyse opérez vous donc pour donner une si piètre allure à vos démonstrations ?

Chaque fois que je vois cette tronche de girouette crapoteuse du pouvoir et que je lis ses répliques tortueuses, le pessimisme atteint en moi un point culminant de désespoir pour le pays. Le même baratin, le même verbiage, les mêmes mensonges, les mêmes fourberies servies sur un ton de suffisance hors normes, à chacune de ses interventions. Nous savons bien que vous prenez vos compatriotes pour des c…mais bonté divine, ahachmou chouia ! Oser parler d’ouverture politique en Algérie est une façon de nous dire m….allikoum ! Dites le nous directement au lieu de manipuler le verbe des heures durant pour finalement ne rien dire qui puisse nous faire croire que vous faites quelques efforts pour saisir ce que réclame le peuple et donner l’espoir à ceux qui y croient encore, un tant soi peu !

Même si la moitié des Algériens venait à sortir pour crier sa colère, le discours et les répliques de ce caméléon hors pair auront les mêmes contours désinvoltes et stupides ! La maison brûle, de Tamanrasset à Alger, de Ghazaouet à Annaba, et il continue de chanter à qui veut l’entendre « tout va très bien madame la marquise ! ».
Le peuple vous vomit jusqu’aux tripes, vous le savez bien ! Alors pourquoi continuer à vous asseoir ainsi sur une illégitimité absolue, ne reposant guère plus que sur 1,5 millions de votants en 2009 (Ah ya eddine kassam ! ) ?

Cachés derrière cette armée qui vous sert de point d’appui, il est si facile de vous donner tant d’assurance face à un peuple fatigué et désabusé par toutes ces années de Hogra ! Et sans cette armée qui vous utilise comme de simples petites racoleuses dont on rétribue des faveurs immorales, je me demande bien quelle serait votre durée de vie! Allez, soyez courageux un jour, descendez donc une des grandes artères de la capitale, sans garde rapprochée, pour jauger votre popularité ! Combien de mètres pourriez vous parcourir au milieu de ce peuple que vous dépréciez avec une arrogance immonde et inhumaine ? Les paris sont ouverts. Je vous accorde 500m, soit 7 mn de marche, en comptant le temps perdu à serrer les mains de vos derniers admirateurs.

Le peuple ne vous aime pas ! Vous comprenez ?
Le peuple vous hait ! Vous comprenez ?

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s