JE DEVIENDRAI…Marocain.

Le Roi Mohammed VI annonce des réformes historiques Version imprimable

En début de soirée, le Roi Mohammed VI a, dans un discours adressé au peuple marocain, annoncé une régionalisation avancée. Les conseils régionaux seront élus au suffrage universel direct. Le premier ministre assurera l’exécutif de manière effective.

Dans un discours prononcé en début de soirée du mercredi 9 mars, le Roi Mohammed VI annonce une réforme constitutionnelle d’envergure, qui consacre  la régionalisation avancée.  Il s’agit des contours d’une réforme profonde s’appuyant sur les conclusions du rapport de la commission consultative de la régionalisation (CCR)  qu’il avait mis en place en 2010. Le Roi Mohammed  VI décide ainsi de la constitutionnalisation du modèle de régionalisation avancée décidée par la CCR. Ceci,  afin qu’elle soit l’émanation de la volonté populaire par voie référendaire.  Cette option référendaire bouscule les recommandations de ladite  commission qui préconisait de déployer la régionalisation au moyen d’une loi dans le cadre constitutionnel actuel.

Cette révision audacieuse s’appuiera sur plusieurs fondements majeurs avec, entre autres, la consécration constitutionnelle de l’Amazigh en tant que composante de l’identité marocaine, l’approfondissement et le renforcement de l’Etat de droit avec la constitutionnalisation des recommandations de l’IER. Cette révision vise également le renforcement de la séparation des pouvoirs et des institutions. Il s’agit également de hisser au rang de véritable pouvoir indépendant la justice.

En outre, cette révision préconise  le renforcement des prérogatives du premier ministre qui aura un véritable pouvoir sur l’administration et qui sera pleinement responsable de la conduite et de la mise en œuvre du programme gouvernemental. Il sera donc le chef d’un pouvoir exécutif effectif émanant de la volonté populaire exprimée à travers les urnes et ayant la confiance de la majorité à la Chambre des représentants.

Cette réforme constitutionnelle consacrera une régionalisation élargie vouée au développement intégré. Ainsi, elle prévoit la mise en place de conseils régionaux élus au suffrage universel direct. Le pouvoir exécutif régional sera confié au président des conseils régionaux et non plus aux Walis et gouverneurs. Il s’agit donc de favoriser des régions viables qui agissent dans un système de gouvernance territorial renforcé par des mécanismes de solidarité très fort entre les régions.

C’est une véritable vision réformatrice globale avec pour objectif de parachever un dispositif constitutionnel démocratique capable de garantir aux marocains une vie digne dans une société démocratique moderne développée et solidaire.

Pour mener à bien ce nouveau chantier du règne, le Roi du Maroc a décidé la constitution d’une commission ad hoc. Celle-ci devra, a dit le souverain, être à l’écoute de tous les acteurs politiques ainsi que de toutes les sensibilités de la société marocaine. Elle devra entre autres travailler dans la sérénité. En plaçant le chantier des réformes constitutionnelles au cœur de l’agenda national, le Roi Mohammed VI donne le coup d’envoi d’une étape historique d’un processus de consolidation du modèle marocain construit par petites tout au long de ces douze dernières années.

A.S

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s