On téte..la vache laitière.

par AchArdil

A bled Mickey,c’est la loi de la jungle.Bled Mickey est un pays sans foi ni loi,surtout en ce qui concerne le commerce.Le commerce où il y a de gros sous,s’entend.Et le marché de l’automobile en est un.Sovac,puisqu’ici il s’agit de lui,n’est pas différent des autres et signe des conventions pour s’accaparer une grosse part du gâteau:ici les licences des maquisards de la 25° heure dont les avantages ne cessent d’enfler de jour en jour comme la galette (thamthout) enrichie au levain de ma grand-mère ,rabi yarhemha.Le nombre des ayants droits étant une donnée croissante Sovac a donc fait un bon investissement.
L’astuce est simple ,il doit vous coller un de ses véhicules merdiques,quitte à vous l’offrir gratuitement.Une fois qu’il tient les rênes il peut vous guider comme il veut,comme un vulgaire bourricot.Et la sangsue commence à sucer.Sa ventouse à lui c’est le véhicule qu’il vous a refilé.Comme tous ses confrères,il vous impose de procéder à toutes vos opérations de maintenance et d’entretien chez lui.Et vous savez à combien est facturée l’heure de main-d’oeuvre au pays du smig de 15000DA? Elle est située entre 1000 et 1200DA c’est à dire 10 à 12 euros.Le même tarif qu’en Europe,même si l’ouvrier qui intervient est algérien et qu’il est payé à seulement 20000 DA /mois.Tout le reste va dans la cagnotte du patron et en hors impôt,SVP.
Il vous faut remplacer certaines pièces et Sovac est détenteur du monopole.Il vous chante que lui seul commercialise la pièce d’origine et que toute autre pièce doit être bannie pour garder son droit à la garantie.Et là,il pratique son prix à sa façon ,la remise accordée au moment de l’achat est récupérée en un geste ,deux mouvements,ces gens là sont fortiches en la matière.Votre voiture est comme une drogue,vous ne pouvez plus vous en passer,et votre concessionnaire devient votre dealer.Un marché tout à fait légal,plus rentable que celui de la drogue.Et on fait ressortir les bénéfices à coup de $Milliards sans que personne ne vous inquiète.Le marché algérien est prolixe et pas besoin d’installer des usines pour créer des postes de travail productifs.
La réglementation automobile est l’une des plus permissives et des plus perméables au monde.Aucune norme n’existe,ni en matière commerciale,ni du point de vue pollution,ni dans le domaine de la sécurité des équipements.Tout est accepté chez nous.On est devenu un dépotoir et du matériel interdit de commercialisation en Europe est dirigé en Algérie par ces soit disant grandes marques qui vous imposent leurs pièces d’origines fabriquées à Taiwan ,en Roumanie,en Turquie ou ailleurs et auxquelles on appose sa griffe.Et la griffe vous la payez trois à quatre fois le prix réel de la pièce.
Pour le moment chacun est entrain de définir son territoire,la vie est encore longue pour ce secteur entièrement entre des mains étrangères.
En attendant l’industrie mécanique algérienne se meurt , comme toutes ses soeurs des autres branches d’ailleurs.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s